Скачать презентацию MYTHES UTOPIES ET CONTRE-UTOPIES RECHERCHE Problématiques Скачать презентацию MYTHES UTOPIES ET CONTRE-UTOPIES RECHERCHE Problématiques

633888bd36600d78c3267a59f67d4424.ppt

  • Количество слайдов: 11

MYTHES, UTOPIES ET CONTRE-UTOPIES RECHERCHE : MYTHES, UTOPIES ET CONTRE-UTOPIES RECHERCHE :

Problématiques : Utopies et contre-utopies célèbres dans la littérature, la peinture et le cinéma. Problématiques : Utopies et contre-utopies célèbres dans la littérature, la peinture et le cinéma. Quelles sont les fonctions des romans et films d’anticipation ? Mystification ou réflexion sur le monde qui nous entoure ? L’utopie au cinéma à travers Métropolis, le célèbre film d’anticipation de Fritz Lang, 1927, et autres films célèbres De l’utopie à la dystopie à travers les romans d’anticipations du XXème siècle. (Définitions de ces termes et illustrations). Le mythe de l’âge d’or dans la littérature antique : Hésiode, Ovide et Tibule (rappels mythologiques). Ce que la fiction nous dit de la société contemporaine, de ses excès et de ses dangers (technologie, réchauffement climatique, clonage, intelligence artificielle…)

Bibliographie : Les romans célèbres d’anticipation : - Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley Bibliographie : Les romans célèbres d’anticipation : - Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley - Fahrenheit 451 de Bradbury, 1953 (Les chroniques marciennes). - La route de Cormac Mc. Carty (livre et film) - Ravage, La nuit des temps de Barjavel - La Ferme de animaux, 1984 de Georges Orwel - La Guerre des Mondes de Wells (livre et film) - Island (film) de Mickael Bay, 2005 - Time Out (film) de Andrew Niccol.

L’utopie au cinéma à travers Métropolis, célèbre film d’anticipation de Fritz Lang, 1927, et L’utopie au cinéma à travers Métropolis, célèbre film d’anticipation de Fritz Lang, 1927, et autres films Définition de l’utopie, la contre-utopie et la dystopie L’histoire de Fritz Lang L’histoire de Métropolis Le film Métropolis est il Métropolis une utopie ou une contreutopie ? De nombreux films d’anticipations ce sont inspirés de Métropolis

Définition de termes : L’utopie : Société idéale mais imaginaire, telle que la conçoit Définition de termes : L’utopie : Société idéale mais imaginaire, telle que la conçoit et la décrit un auteur donné. Terme inventé par Thomas More avec son livre Utopia paru en 1516 Il faut remonter aux mythes antiques pour comprendre la filiation littéraire dont est issue la notion d'utopie. D’après Hesiode, l'homme aurait connu un âge d'or(mythe de l’âge d’or) « ils vivaient comme des dieux » avant de basculer vers une déchéance progressive. La contre-utopie ou dystopie : La contre utopie prend le contre-pied de l’utopie en ce sens qu’elle offre à la réflexion du lecteur le spectacle d’une société invivable. On la trouve dans les romans d'anticipation . Transportation du souffle vital de Maria dans l’androïde qui va l’animer, par le savant Rotwang

Fritz LANG Fritz Lang, né le 5 décembre 1890 à Vienne, et mort le Fritz LANG Fritz Lang, né le 5 décembre 1890 à Vienne, et mort le 2 août 1976 à Berverly Hills est un réalisateur allemand d'origine autrichienne. Il décide de rompre avec sa famille car il ne veut plus suivre d'étude d'architecte comme son père mais se consacrer à sa passion, la peinture. Il entame un tour du monde qui va durer de 1908 à 1913. Il voyage en Extrême-Orient, en Europe et en Afrique du Nord. Quand il retourne en Europe, il part en Belgique et découvre le cinéma, puis, il va à Paris et gagne difficilement sa vie. Il illustre des contes et réalise des caricatures pour des journaux français et allemand. Puis, par chance, il commence à exposer ses œuvres. Cependant, les choses se compliquent pour lui, lorsque la guerre de 1914 éclate. Agé à peine de 24 ans, Fritz LANG est contraint à quitter la France. Il est intercepté à la frontière belge, mais il parvient à s'échapper. Lors de son retour en Autriche, il rejoint l'armée autrichienne. Pendant ce temps, il tient un journal intime où il réfléchit sur la nature humaine. Dès 1917, il rédige des scénarios, parfois en moins de cinq jours. En 1919, il fait la connaissance du producteur Erich Pommer dans la compagnie de production allemande Decla, pour laquelle il écrit deux films. En 1927, il réalise Métropolis. Pommer lui propose de devenir metteur en scène et il Métropolis accepte sans réfléchir.

En 1931, il réalise son premier film parlant, M le maudit. En 1933, son En 1931, il réalise son premier film parlant, M le maudit. En 1933, son exmaudit femme Thea Von Harbou rejoint le parti nazi. Le 6 juin 1934, il part pour les Etats-Unis pour suivre les traces d'autres cinéastes allemands ou viennois exilés à Hollywood. Il réalise d'abord une trilogie réaliste et sociale puis il enchaîne avec beaucoup de films tels que The woman in the window, 1944, House by the river; 1950. . . window river A la fin des années 1950, il retourne en Allemagne pour signer un film d'aventure en deux parties et en couleur, Le tigre du Bengale et Le Bengale tombeau hindou en 1959. hindou Fritz Lang meurt en 1976, à l'âge de 85 ans. Il repose au cimetière du Forest Lawn Memorial Park à Hollywood. Fritz LANG

L’histoire de Métropolis a été réalisé en 1927 par Fritz Lang. Il s’agit d’un L’histoire de Métropolis a été réalisé en 1927 par Fritz Lang. Il s’agit d’un film en noir et a blanc, il est muet. Sa durée originale est de 2 heures 30 minutes, ce qui est très long pour l’époque. Métropolis est encore aujourd’hui le plus grand film de science fiction. Métropolis est le seul film de l’histoire à être classé au Registre International Mémoire du Monde, de l’UNESCO. Fritz LANG a eu l’idée du film Métropolis lors de son exil à New-York, en Métropolis 1924. Là-bas, il fut impressionné par l’architecture monumentale des bâtiments, gratte-ciels. Ainsi que par les éclairages somptueux de l’époque. Pour réaliser son histoire, F. LANG s’est inspiré du despotisme nazi. C’est sa femme qui a écrit le scénario. « Métropolis » , raconte l’histoire d’une fabuleuse ville du futur, une mégalopole où l'action se déroule en 2026. Cette ville est séparée entre les puissants, les habitants de la surface, et les ouvriers vivants dans des souterrains, surexploités et enchaînés à leur machine jusqu'à leur mort. Mais cette perfection inhumaine, engendrera la création d'un androïde qui mènera les ouvriers à la révolte. Ce film nous met en garde contre le développement irraisonné des techniques.

Le film Métropolis est-il une utopie ou une contre-utopie ? Une utopie : Ici, Le film Métropolis est-il une utopie ou une contre-utopie ? Une utopie : Ici, le film tend plus vers l’imaginaire que vers l’idéal , le terme utopie comprend e : préfixe ou nulle part: c'est étymologiquement parlant le lieu de nulle part Le lieu est totalement imaginaire. Même les lignes des bâtiments révèlent un lieu non existant. La vision des Hommes. Comme toujours, un affrontement manichéen du bien et du mal est au centre de l’histoire. Deux chronologies différentes qui s’écoulent simultanément. L’heure humaine et l’heure du travail. Une élan révolutionnaire. Les ouvriers guidés par Maria, femme angélique. C’est un monde aseptisé. Les individus ne pensent plus car cela fait souffrir. On peut dire que le film Métropolis est une utopie car le lieu est utopique, imaginaire ainsi que la Métropolis vision de la société qu'il nous donne , du moins en partie. L’élan révolutionnaire relève de l' idéal étant donné qu’il mène les ouvriers à la liberté, du même fait, le monde aseptisé est lui aussi idéal. Et pour finir, le temps est lui aussi imagianire: pas de datation précise, même si l'on devine qu'il se passe dans le futur. Le film Métropolis est aussi une contre-utopie. Métropolis Une contre-utopie : Le lieu étant démesuré, le spectateur ne peut pas s’imaginer vivre dans une ville pareille. C’est oppressent. Le savant Rotwang, est complètement fou. Dans notre société il n’est pas envisageable d’avoir un savant qui crée un robot maléfique. Etant donné que les robots sont créés pour aider l’homme et non le détruire. Compte tenu du travail intensif demandé aux ouvriers, le spectateur ne se voit pas vivre dans un tel monde. A notre époque, les individus ont besoin de temps pour eux, pour leur famille, ils ne consacrent pas tout leur temps à leur travail.

Pour conclure, le film Métropolis s’inscrit plutôt dans la contre-utopie. Métropolis F. Lang, 100 Pour conclure, le film Métropolis s’inscrit plutôt dans la contre-utopie. Métropolis F. Lang, 100 ans auparavant, a projeté l’idée de l’avenir de la société dans laquelle il vivait. De nos jours, avec l’avancée technologique, nous pouvons en venir à nous poser la question : est-ce que la société présente dans Métropolis est celle qui nous attend ? Métropolis Parmi les problématiques posées par le film figure celle de l’exploitation de l’homme par l’homme. Les films et romans d’anticipation nous prédisent une société sombre et dans laquelle l’Homme n’aura plus aucun pouvoir face aux robots. Décor de Métropolis Travailleurs à la chaine

De nombreux films ce sont inspirés de Métropolis Les films qui se sont inspirés De nombreux films ce sont inspirés de Métropolis Les films qui se sont inspirés du décor de Métropolis : Métropolis Blade Runner, Ridley Scott, s’est inspiré des tours de Métropolis pour Runner Métropolis son commissariat Le Cinquième Elément, Luc Besson, s’est inspiré du laboratoire de Elément Rotwang Batman, Tim Burton, s’est inspiré de la scène finale au sommet de la Batman cathédrale pour le combat ente le héros et le Joker Mr. Nobody, Jaco Van Dormael, s’est inspiré du décor futuriste pour la scène dans laquelle Nemo Nobody a 118 ans. Le film qui s’ inspirés de l’histoire de Métropolis : Métropolis La planète des Singes, Tim Burton Singes Star Wars, Georges Lucas, s’est inspiré de l’androïde Maria pour son Wars robot se prénommant lui aussi Maria.