Скачать презентацию Les cestodoses Laurence MILLON DCEM 1 Скачать презентацию Les cestodoses Laurence MILLON DCEM 1

e272ca855ffda3f8d10bc94faad0ebb1.ppt

  • Количество слайдов: 28

Les cestodoses Laurence MILLON – DCEM 1 – Jan 2009 Les cestodoses Laurence MILLON – DCEM 1 – Jan 2009

Les cestodes n La classe des cestodes fait partie de l’embranchement des plathelminthes dont Les cestodes n La classe des cestodes fait partie de l’embranchement des plathelminthes dont plusieurs sont d’intérêt médical: n Taenia saginata Taenia solium Diphyllobothrium latum Hymenolepis nana Echinococcus granulosus Echinococcus multilocularis n n n Ils parasitent l’homme soit sous forme larvaire, soit sous forme adulte, soit les deux.

Morphologie des cestodes n Scolex (tête) avec organes de fixation (ventouses, crochets, bothridies) n Morphologie des cestodes n Scolex (tête) avec organes de fixation (ventouses, crochets, bothridies) n Cou non segmenté (zone de prolifération) n Strobile (chaîne des "anneaux" ou proglottis ou segments) n Appareil excréteur et génital (mâle et femelle) au niveau de chaque segment n Pas d'appareil digestif

Cestodes parasitant l’homme à l’état adulte Taenia saginata Taenia solium Diphyllobothrium latum Hymenolepis nana Cestodes parasitant l’homme à l’état adulte Taenia saginata Taenia solium Diphyllobothrium latum Hymenolepis nana

Téniasis Taenia saginata (ténia du bœuf) Taenia solium (ténia du porc) Téniasis Taenia saginata (ténia du bœuf) Taenia solium (ténia du porc)

Agent pathogène n T saginata q q q n Ver plat, grande taille (4 Agent pathogène n T saginata q q q n Ver plat, grande taille (4 -10 m L) 1000 à 200 anneaux (proglottis L>l) En général isolé (ver solitaire) Scolex - 4 ventouses – pas de crochet Proglottis mature ( œufs) émis activement dans le milieu extérieur T solium q q q 2 à 8 m Scolex – 4 ventouses, double couronne de crochets Proglottis émis passsivement dans le milieu exterieur

T saginata HI = boeuf T solium HI = porc T saginata HI = boeuf T solium HI = porc

Épidémiologie n Parasites cosmopolites : Taenia saginata existe encore en France, Taenia solium rare Épidémiologie n Parasites cosmopolites : Taenia saginata existe encore en France, Taenia solium rare ou absent (sauf Réunion) n Taenia solium plus fréquent dans les pays tropicaux (Madagascar, Am du Sud, extreme orient), présent aussi dans qques pays d’europe (Italie, Espagne, pays de l’est) n Pas ou peu de Taenia solium dans les pays musulmans et en Israël

Clinique n Parasite souvent bien toléré n Signes digestifs q q Douleurs abdominales, q Clinique n Parasite souvent bien toléré n Signes digestifs q q Douleurs abdominales, q Trouble du transit- diarrhées/constipation q Troubles de l’appétit - anorexie/boulimie q Prurit anal lors de la sortie d’un anneau (Taenia saginata) q n Nausées, vomissements Signes extradigestifs polymorphes (nerveux, cutanés. . ) Complications rares (appendicite, occlusion, pancréatite)

Diagnostic q q hypereosinophilie svt modérée, voir absente (sauf 3 1 er mois) diagnostic Diagnostic q q hypereosinophilie svt modérée, voir absente (sauf 3 1 er mois) diagnostic direct n Mise en evidence des anneaux q q n n q T saginata dans sous -vetements, literie T solium dans les selles Mise en evidence des œufs et des embryophores dans les selles (paroi striéeembryon hexacanthe) Scotch test (œufs sur la marge annale) Diagnostic indirect (sérologie) : sans interet

Traitement q Praziquantel (Biltricide®) n n q 1 seule prise (10 mg/kg pour un Traitement q Praziquantel (Biltricide®) n n q 1 seule prise (10 mg/kg pour un adulte), Effets secondaires rares Niclosamide (Trédémine®) cp 500 mg n n n adulte: 2 g à jeun en 2 prises espacées d'une heure, attendre 3 heures pour manger enfant de 2 à 7 ans demi dose, Contre-indications: q q n Effets secondaires et toxicité q q q alcool, boissons alcalines, éviter chez la femme enceinte et enfant de < 2 ans nausées, douleurs abdominales, vomissements enfant de plus de 2 ans: surveillance médicale Taenifuges vegetaux (semence de courge) – abandonné sauf chez la femme enceinte

prophylaxie n Taeniasis à T saginata q Detection veterinaire des cysticerques difficiles q Relative prophylaxie n Taeniasis à T saginata q Detection veterinaire des cysticerques difficiles q Relative efficacité de la congelation (-10°C/4 H) q Eviter viande bovine crue/peu cuite n Taenisasis à T solium q Contrôle veterinaire efficace (cysticerques nombreux, langue) q Eviter viande de porc crue/peu cuite

Botriocephalose Diphyllobothrium latum Botriocephalose Diphyllobothrium latum

morphologie n n Très grand cestode (10 à 15 m L) 4000 anneaux d’aspect morphologie n n Très grand cestode (10 à 15 m L) 4000 anneaux d’aspect trapezoidal Scolex avec bothridies Œufs operculés

Epidemiologie n n Contamination par ingestion de poisson d’eau douce Botriocephalose présente dans toutes Epidemiologie n n Contamination par ingestion de poisson d’eau douce Botriocephalose présente dans toutes les régions lacustres du monde où l’homme consomme des poissons crus ou mal cuits (Europe, USA, Asie) (ex : lac Leman) HD = mammifère ichtyophage 3 HI : q q q 1 er HI = crustacée (larve procercoide) 2 eme HI : petit poisson (larve plerocercoide infestante) 3 eme HI : poisson carnivore (brochet, salmonidé…)

Clinique n n n Manifestations cf T saginata Souvent bien toléré malgré sa très Clinique n n n Manifestations cf T saginata Souvent bien toléré malgré sa très grande taille Possibilité d’anémie macrocytaire (spoliation Vit B 12) Diagnostic biologique n Mise en évidence des œufs dans les selles œufs operculés (65 x 45µ)

traitement n cf T saginata (praziquantel 10 mg/kg une prise) prophylaxie n Eviter la traitement n cf T saginata (praziquantel 10 mg/kg une prise) prophylaxie n Eviter la consommation de poissons crus, peu cuits, fumés

Hyménolépioses Hymenolepis nana Hyménolépioses Hymenolepis nana

Morphologie n Adulte : 3 cm, 200 segments (l>L) n Scolex : 4 ventouses Morphologie n Adulte : 3 cm, 200 segments (l>L) n Scolex : 4 ventouses + couronne de crochets

Épidémiologie n Parasite cosmopolite, touche surtout les enfants n Plus fréquent dans les régions Épidémiologie n Parasite cosmopolite, touche surtout les enfants n Plus fréquent dans les régions chaudes du globe n Cycle direct : 1 seul hote (ingestion d’œuf – larves cysticercoides et adulte dans l’intestin de l’homme) n Cycle indirect faisant intervenir un HI = insecte (larve cysticercoide dans ver de farine)

Clinique n Parasite généralement asymptomatique chez l’adulte n Pourrait être à l’origine de retard Clinique n Parasite généralement asymptomatique chez l’adulte n Pourrait être à l’origine de retard staturo-pondéral chez l’enfant (trouble de l’absorption)

Diagnostic n Mise en évidence des œufs dans les selles Diagnostic n Mise en évidence des œufs dans les selles

Traitement n Praziquantel 15 à 20 mg/kg 1 prise Prophylaxie n n Lavage des Traitement n Praziquantel 15 à 20 mg/kg 1 prise Prophylaxie n n Lavage des mains Lutte contre péril fécal